fbpx

Yeux et ophtalmologie

Chirurgie ophtalmologique : la vision en mire

La vision est une fonction essentielle à la vie de l’homme sur terre.
Depuis l’antiquité déjà, les troubles de la fonction visuelle sont étudiés avec soin.
Pour preuve, la presbytie ou presbyopie, vient du grec  » presbus » , qui désigne  » vieillard », en relation avec l’âge où la vue commence à baisser naturellement.
Aujourd’hui, l’espérance de vie est de plus en plus repoussée mais, la défaillance de l’acuité visuelle reste toujours à l’ordre du jour.

chirurgie de caracte

La presbytie

La fonction visuelle est au meilleur de sa performance entre 10 et 15 ans.
Mais dès la naissance, la capacité d’accommodation peut diminuer.
À 60 ans environ, la vision nette de près est obtenue à moins d’un mètre.
La presbytie, selon les régions du monde, varie de 35 à 50 ans.
Dans la société moderne, le déclin de la vie est rapide. En effet, les yeux sont de plus en plus sollicités (multiplication des TIC).
Après 45 ans, l’accommodation ne permet plus la lecture des lettres de petits caractères à moins de 30 à 45 centimètres.
De plus, la saturation qui touche la charge mentale, accélère le vieillissement des fonctions visuelles, d’où le besoin de rétablir une vision correcte pour l’ensemble des taches quotidiennes.
Le fait de retarder ou de repousser le temps de la correction de la vision de près, est une erreur.
La presbytie se manifeste par :

  •  Vision floue de près
  • Lecture difficile
  •  Fatigue des yeux
  •  Céphalées

L’ennemi de la vue: le diabète

Le diabète occasionne des troubles de la vision.
Pire, les complications oculaires se situent au niveau de la rétinite et la cataracte.

La cataracte

La cataracte désigne un trouble de la vision responsable de l’opacité partielle ou totale du cristallin.

Les symptômes sont:

  •  Baisse progressive de la vue
  • Sensation de brouillard devant les yeux
  • Éblouissement à la lumière vive
  • Trouble de la vision et des couleurs

Dégénérescence maculaire DMLA

La DMLA désigne l’affection liée au vieillissement de la macula (zone centrale de la rétine). Elle est la première cause de cécité chez les personnes de plus de 50 ans.
Elle est constatée lorsque la vision centrale de dégrade progressivement, avec apparition d’un scotome (tâche noire se projetant sur l’objet regardé).
Le champ visuel de trouve brouillé. La vision de près est entamée. De difficile, elle devient impossible.

Le glaucome

Le glaucome, maladie de l’œil, est constaté en cas de pression intraoculaire excessive et entraîne la destruction des fibres visuelles.

La chirurgie réfractive

Lorsque le port des lunettes et des lentilles de contact devient fastidieux, il faut se tourner nécessairement vers la chirurgie réfractive, qui est une discipline de la chirurgie ophtalmique.
Elle a pour but de corriger certains défauts réfractifs de l’œil :

  • La myopie
  • L’astigmatisme
  • L’hypermétropie

La chirurgie réfractive consiste à sculpter la cornée afin de modifier son rayon de courbure au centre et en périphérie, de façon homogène.
Cette intervention a recours à un laser spécifique, le laser excimer.
Le laser excimer émet un rayon ultraviolet dont l’énergie sera absorbée par la cornée.
Ceci va permettre la photo ablation (vaporisation de la cornée).
Les patients atteints de myopie, d’hypermétropie ou d’astigmatisme, sont concernés par la chirurgie réfractive.
Le laser excimer est utilisé de façon différente :

  •  Le laser de surface (directement sur la surface de la cornée)
  • Le laser intrastromal ou lasik(sculpter directement le stroma cornéen)

La chirurgie réfractive a lieu en ambulatoire, sous anesthésie locale ou collyre. L’acte est indolore.
Les paupières sont maintenues écartées par un dispositif appelé blepharostat.
Cette chirurgie exige certains critères avant de se présenter à l’intervention :

  • Passer un bilan préopératoire
  • Un interrogatoire médical destiné à connaître les pathologies ophtalmiques ou autres et les antécédents chirurgicaux liés à la chirurgie réfractive.

implant phaque ICL

Chirurgie réfractive par implant ICL

La lentille ICL est une lentille souple et extra-fine que le spécialiste insert dans l’œil, entre le cristallin et l’iris.
Tout comme une lentille de contact extérieure, elle corrige la vue en modifiant l’ange de réfraction de la lumière incidente.

ptérygion

ptérygion

Il s’agit d’une affection qui se manifeste par des taches blanchâtres ou jaunâtres en relief, situées du côté interne de l’œil.
Lorsque ces lésions envahissent la cornée, on parle de ptérygion. Si les traitements médicamenteux ne suffisent plus, l’option chirurgicale devient nécessaire.

dacryocystorhinostomie

dacryocystorhinostomie

La dacryocystorhinostomie est un recours chirurgical pour traiter le larmoiement abondant et l’apparition de sécrétions au niveau du coin de l’œil.
Une solution efficace pour faciliter l’évacuation des larmes vers les fosses nasales.

Décollement de la rétine

Décollement de la rétine

Le décollement de la rétine, favorisé par une forte myopie, notamment à partir de 50 ans, peut conduire jusqu’à la perte de la vision ou du moins à la baisse de ses performances.
Le décollement de la rétine est traité chirurgicalement par des spécialistes ophtalmologues.Le résultat de l’intervention permet souvent la récupération substantielle de la vision.

GREFFE DE CORNEE

Greffe de cornée

Lorsque la cornée est altérée suite à une maladie ou un accident, le traitement chirurgical est urgent pour éviter l’opacification et la perte de la vision.L’opération constitue un acte chirurgical majeur, sous peu d’avoir la chance de bénéficier d’un don de tissu oculaire.

la caracte 2

la cataracte

La chirurgie de la cataracte est une technique de la chirurgie ophtalmologique qui est destinée à corriger définitivement le problème de l’opacification du cristallin par le remplacement du cristallin opacifié par un Implant intra oculaire.Une opération qui sauve la vision altérée.

lasik1

Lasik

Le Lasik est la chirurgie des yeux au laser qui va corriger les anomalies de forme de la cornée responsables d’un problème de vue. L’intervention va ainsi traiter les cas de myopie, d’astigmatisme et d’hypermétropie en 30 minutes tout au plus, et sans douleurs. Le dispositif laser utilisé lors de l’opération permet de travailler les tissus cornéens de manière à éliminer la cause directe de l’erreur de réfraction.