fbpx

La fécondation in vitro

La fécondation in vitro représente une technique issue du traitement de l’infertilité dont le but est de réussir une rencontre des spermatozoïdes et de l’ovule, en milieu médicalisé.
Dans le cadre de la procréation médicalement assistée PMA, cette technique est destinée à venir au secours des couples rencontrant un problème d’infertilité.
La FIV consiste à mettre les spermatozoïdes de l’homme et l’ovule de la femme en contact au sein d’un laboratoire pour obtenir l’embryon hors du corps de la femme.
L’embryon obtenu est par la suite réimplanté directement dans la cavité utérine de la femme.
À l’origine, la procréation médicalement assistée PMA , mise au service du traitement de l’infertilité, fait partie intégrante d’une palette de nouvelles méthodes, visant toutes à permettre aux couples atteints d’infertilité, de pouvoir procréer.

Parmi cette palette :
– l’insémination artificielle
– la stimulation d’ovulation
– la fécondation in vitro

La FIV est proposée aux couples ayant échoué d’accéder à la procréation après recours à des méthodes plus simples, proposées par la PMA.
C’est un traitement de référence qui concerne les femmes et les hommes chez qui les spécialistes ont diagnostiqué :
– l’homme est infertile suite à une faible mobilité des spermatozoïdes ou une faible quantité de spermatozoïdes
– chez la femme, les trompes sont bouchées ou carrément absentes
– plusieurs fausses couches

La FIV profite également aux couples ayant une anomalie génétique pouvait être à l’origine d’une maladie grave. D’où la nécessité de pouvoir sélectionner un embryon indemne.
Les couples ne pouvant accéder à la procréation sans dons d’ovocytes ou don de sperme, sont concernés par cette méthode.

Principe de la FIV

À la base , la FIV( fécondation in vitro définition ), permet de mettre en contact, dans un petit récipient » in vitro » , au laboratoire, autrement dit en dehors du corps de la femme, un ovocyte et des spermatozoïdes capables de le féconder.
Le recueil du sperme est simple, et est réalisé en laboratoire comme pour une insémination artificielle.
Cependant, le recueil des ovocytes est plus complexe, puisqu’il nécessite une ponction des ovaires.
Les gamètes : ovocytes et spermatozoïdes, sont mis en fécondation in vitro.
Une fois la fécondation produite, on attend 2 à 5 jours que l’œuf se divise in vitro avant de le transférer dans l’utérus de la femme, où il devra s’implanter. C’est le transfert d’embryon (injection intra cytoplasmique de spermatozoïdes).

En vue de pouvoir disposer de plusieurs embryons à la fois, il faut forcer la nature : naturellement, en effet, un seul follicule arrive à maturation a chaque cycle : il n’y’a qu’un seul ovocyte fécondable.
Pour en avoir plusieurs dans un même cycle, on fait appel à un traitement qui stimule les ovaires.
Ainsi, la FIV comporte plusieurs étapes.
– la stimulation ovarienne
– le monitorage des ovaires
– le recueil et la préparation du sperme
– le recueil des ovocytes
– la mise en fécondation
– Le transfert d’embryon

Pourquoi la fécondation in vitro ?

La fécondation in vitro reste la méthode de référence et l’ultime recours pour parvenir à avoir des enfants.
Le recours à cette méthode est le dernier espoir pour les couples désespérés.
La réussite d’une FIV dépend d’un certain nombre de facteurs :
-l’âge et le mode de vie du couple.
– le nombre d’embryons transférés pendant la tentative
– le nombre de cycles effectués

Naturellement, les ovaires de la femme produisent un seul ovule mature par cycle.
Grâce à la FIV, il est possible d’obtenir d’avantage d’ovules matures du fait de l’activation ovarienne, ce qui augmente les chances de grossesses.
Techniquement, les étapes de la FIV comprennent :
– prélèvement du sperme. Les spermatozoïdes sont séparés du liquide séminal et conservés à 37c
– les spermatozoïdes et les ovocytes sont, quelques heures après leur récolte, mis en contact dans un milieu de culture et ce, durant plusieurs heures à la température du corps
– les ovocytes fécondés entament leur multiplication. Après 24 heures, les zigotes deviennent des embryons. C’est l’étape de la fertilisation.
– juste après la fertilisation, un ou deux embryons sont transférés dans l’utérus de la femme. Placé à l’intérieur de l’utérus (insémination intra utérine), l’embryon se développe, c’est l’étape de transfert embryonnaire

Le taux de succès d’une FIV est d’environ 25″ » par cycle.
Lors de nouvelles tentatives de FIV, ce taux sera de plus de 60″ » » . Car plusieurs cycles de traitements sont parfois nécessaires pour parvenir à une grossesse.

La fécondation in vitro prix

Tous les couples ayant recours à une FIV tiennent à connaitre le cout de la méthode. Les sites spécialisés dans le traitement de l’infertilité affichent les prix pratiqués selon chaque formule proposée. Il suffit de se documenter sur les diverses tarifications pour connaitre et comparer les prix d’une FIV.

Obtenir un devis gratuit

Demande de devis


Télécharger un fichier (ex: dossier médical si besoin)


NOUS VOUS rappellerons

    Laissez un commentaire